Meditation & Pranayama


Pourquoi Méditer ? La Science dit...

(J’aime des chiffres. Ils ne mentent pas.)

MOINS de dépression, de stress, d’anxiété : Des études menées à l’Université de Californie montrent que la méditation pratiquée pendant 5 mois diminue les réponses du cerveau au stress et de la douleur de 40-50%.

PLUS de bien-être + de COMPASSION : L’Université de Harvard a découvert qu’une courte pratique de méditation au quotidien augmente la matière grise dans les régions du cerveau associées, en plus d’un bien-être et de la compassion tandis que les zones associées au stress et à la douleur rétrécissent.

AMELIORATION DE LA PRODUCTIVITE + CONCENTRATION : Dans une étude menée en 2012, à l ‘Université de Washington, les chercheurs ont constaté que la méditation conduit à une amélioration significative de la concentration et le temps est utilisé plus efficacement.

MOINS DE DOULEUR : Des études prouvent que la méditation réduit la douleur physique et émotionnelle, dans certain cas, même après seulement quatre jours de pratique de 20 minutes.

INTELLIGENCE EMOTIONNELLE SUPERIEURE + MEILLEURS LIENS SOCIAUX : Stanford Medical School a constaté une augmentation de 40% de la compassion (pour soi-même et les autres) ce qui conduit à de meilleurs liens sociaux et à une intelligence émotionnelle, après une pratique de méditation régulière pendant seulement 9 semaines.

PLUS DE SOLITUDE : Des chercheurs de l’UCLA disent que méditer pendant seulement 30 minutes par jour, réduit le sentiment de solitude.

MEILLEUR QUALITE DE SOMMEIL : L’Université de l’Utah a découvert que la méditation nous aide à mieux dormir, c’est la conséquence de la baisse de l’activation cognitive et physiologique au moment du coucher.

MEILLEURE ATTENTION : Une étude menée par l’Université de Kentucky a révélé que la méditation augmente la performance des tests qui mesurent l’attention, même si les sujets sont en manque de sommeil!

D’autres études montrent que la méditation a aussi des avantages physiques incroyables comme :

  • baisser la haute pression sanguine par 40 – 60 %
  • augmenter la fonction immunitaire
  • diminuer l’inflammation au niveau cellulaire
  • améliorer le TDAH (trouble du déficit de l’attention)
  • prévenir les crises cardiaques, les AVC



La Pleine Conscience

"Dans les langues asiatiques, le mot pour dire ‘esprit ‘ et le mot pour dire ‘cœur’ sont les mêmes."
Donc, si vous n’entendez pas la pleine conscience d’une façon profonde (cœur), vous ne la comprenez pas vraiment.
La compassion et la bonté envers vous-même sont intrinsèquement liées.
"Vous pourriez penser à la pleine conscience comme l’attention sage et tendre" - Jon Kabat-Zinn

La pleine conscience signifie prêter attention à ce moment, libérant le passé et ne pas fantasmer sur l’avenir.
Elle donne lieu à une vive résistance qui ouvre la voie à la compassion et à la connexion, donc à une vie plus heureuse.


L’Insula et l’empathie

La recherche scientifique en imagerie cérébrale (IRM), a montré que la méditation dynamise le cortex insulaire. Cela est d'une importance capitale, car cette partie du cerveau joue un rôle essentiel dans notre capacité à nouer des liens avec autrui, en favorisant une empathie réelle et viscérale.

L’empathie est ce qui permet de voir dans l’âme de l’autre, si l’on peut dire, et nous aide à comprendre ce qu’il éprouve de l’intérieur.

La compassion, la vraie bienveillance

Si vous pouviez observer votre cerveau avec un scanner, vous verriez que cette zone vibre et s’anime lorsque vous ressentez de l'empathie pour quelqu’un.
Non seulement la méditation renforce cette zone, mais elle favorise sa croissance et son développement.

Pourquoi est-ce important ? Outre que l'empathie est bénéfique à la société et à l'humanité dans son ensemble, elle l'est aussi pour celui qui l'éprouve.

L'empathie, la compassion sincère et la bienveillance aimante, envers soi-même comme envers les autres, ont des bénéfices considérables sur la santé et le bienêtre.



Articles externes


Pranayama

"La paix est chaque souffle." - Thich Nhat Hanh

La respiration est essentielle à la vie. C’est la première chose que nous faisons quand venons au monde et la dernière chose que nous faisons lorsque nous quittons ce monde. Entre ces moments-là, nous prenons environ un demi-milliard de respirations. Ce que nous ne pouvons pas réaliser, c’est que l’esprit, le corps et le souffle sont intimement liés et peuvent influer sur l’autre. Notre respiration est influencée par nos pensées, et nos pensées et la physiologie peuvent être influencées par notre respiration. Apprendre à respirer consciemment et avec la conscience peut être un outil précieux pour aider à rétablir l’équilibre dans le corps et l’esprit.

Les chercheurs scientifiques ont listés les avantages d’une pratique régulière de la respiration simple, profonde (1, 2, 6) :

  • Diminution de l’anxiété et de la dépression
  • Baisse et stabilisation de la pression artérielle
  • Augmentation du niveau d’énergie
  • Relaxation musculaire
  • Diminution des sentiments de stress et de surmenage

Dans le monde médical, il y a une réelle reconnaissance de l’impacte positif que la respiration profonde peut avoir sur la physiologie, à la fois dans l’esprit et dans le corps. Selon les recherches, ces effets bénéfiques peuvent être attribués à la réduction de la réponse au stress dans l’organisme. Pour comprendre comment cela fonctionne, regardons la réponse au stress de manière plus détaillée.

Pranayama : un moyen de diminuer le Stress

Lorsque nous rencontrons des pensées stressantes, notre système nerveux sympathique déclenche une ancienne réaction de lutte ou de fuite du corps, nous donnant un sursaut d’énergie pour répondre à la perception du danger. Notre respiration devient superficielle et rapide et nous respirons principalement avec la poitrine et les poumons inférieurs. Nous pouvons alors nous sentir essoufflé, ce qui est un symptôme fréquent quand nous nous sentons anxieux ou frustré. En même temps, notre corps produit une poussée d’hormones (cortisol et l’adrénaline), ce qui augmente notre tension artérielle et notre pouls à un haut niveau d’alerte.

Avec la respiration profonde, nous pouvons inverser ces symptômes instantanément et créer un sentiment de calme dans Notre esprit et le corps. Lorsque nous respirons lentement et profondément, nous activons le système nerveux parasympathique, qui inverse la réponse au stress dans notre corps. La respiration profonde stimule le nerf principal dans le système parasympathique-nerveux afin de ralentir notre rythme cardiaque, réduire notre pression sanguine et calmer notre corps et notre esprit.

De plus, avec la respiration profonde, nous engageons les muscles abdominaux et le diaphragme au lieu d’engager les muscles de la partie supérieure du thorax et du cou. Ce conditionnement des muscles respiratoires permet d’améliorer l’efficacité de l’échange d’oxygène à chaque souffle en permettant à davantage d’air d’arriver dans les poumons inférieurs. Il réduit aussi la tension sur les muscles du cou et de la poitrine, permettant à ces muscles de se détendre. En bref, la respiration profonde est plus relaxante et efficace, elle permet l’augmentation des volumes d’oxygène pour atteindre les cellules et les tissus de l’organisme.

En plus d’inverser la réponse au stress physique dans le corps, la respiration profonde peut aider à calmer et à ralentir la turbulence émotionnelle dans l’esprit. La respiration peut avoir un effet immédiat sur la diffusion de l’énergie émotionnelle donc il y a moins de réactivité à nos émotions.